Je vais bien, ne t’en fais pas (Ou pas.)

Aujourd’hui, j’ai juste envie d’écrire. Un ras le bol. Envie de partager avec vous un sentiment bizarre. L’impression de montrer que tout est parfait, mais qu’en fait tout va mal.

J’ai le sentiment d’avoir toujours les yeux rivés sur l’heure, sur mon agenda… De ne jamais en voir le bout ! Je suis sans arrêt entre deux trains, deux villes, deux pays… Je suis rarement chez moi plusieurs jours à la suite. Les voyages, les événements blog, les copines, la famille… Tout s’enchaine. Côté boulot, il y a des échéances que j’ai du mal à tenir. Et pourtant, je n’arrive pas à refuser de nouvelles missions, car je les trouve super intéressantes…

Old Man of Storr - Ecosse

Attention, je ne me plains pas. Je m’estime très « chanceuse » (que je mets entre guillemets, car ce n’est absolument pas de la chance, mais un choix et de l’investissement personnel avant tout) de pouvoir vivre autant d’expériences au quotidien. Mais parfois je me demande si, à vouloir trop en faire, je ne passe pas à côté de l’essentiel ?

Est-ce qu’on a vraiment le temps de profiter des choses quand on les vit à cent à l’heure ? 

Pour en rajouter une couche, le stress me provoque des insomnies… Je commence à être à bout de nerfs. Et pourtant, je garde le sourire. Car, c’est moi, ma marque de fabrique. Cette joie de vivre que les gens aiment chez moi. Et je me nourris de chaque instant de bonheur au quotidien. Mais parfois, ça ne suffit pas.

J’essaie de faire face. Je me dis que c’est une passade. Petit à petit, tout rentrera certainement dans l’ordre. En attendant, c’est dur.

Ai-je le droit de me plaindre alors que, comme on me le répète souvent : « tu as tout pour être heureuse » ?

Vue mer à Concerneau

9 Commentaires

  • Harmony dit :

    Coucou toi <3
    Ton article m'a touché car il y a 2 ans j'en avais écrit un quelque peu semblable, je me posais la même question… Pour les autres, on n'a pas le droit de se sentir mal ou d'avoir des coups de mou si on a "tout pour soi"… A l'époque, j'avais un boulot, j'étais entourée de mes ami(e)s et j'avais mon p'tit Crollé près de moi et pourtant ça n'allait pas… Comme quoi !
    Bon, beaucoup de choses ont changé et d'autres soucis ont pris la place des anciens, mais toujours le même constat : quand en apparence tout va bien, on ne se sent pas légitime d'être déprimé ou triste :-/
    Courage à toi en tout cas, je ne te souhaite que du bon !

    Des bisous

  • Sweet' dit :

    Il n’y a pas de « tout pour être heureuse » car il n’existe pas de recette du bonheur. Tu auras donc toujours le droit te plaindre.
    Mais apprendre à ne pas trop en faire est une force, tout comme refuser .

  • Là Pharfelue dit :

    Je te comprends…on est un peu pareil toutes les 2…!!!

  • Mamzeldree dit :

    Ça fait du bien de vider son sac aussi… C’est important de le faire. Ces ras-le-bol sont nécessaires et révélateurs. Peut-être est-ce le moment de te recentrer sur toi sur ce que tu veux vraiment. Peut-être ralentir un peu. Ou prendre (ou plutôt prévoir) des vacances, juste pour toi.
    En tous cas c’est ce que je fais quand ce que tu décris m’arrive… Même si je ne parviens pas à prendre de vraies vacances je me prends au moins un aprèm juste pour moi.
    Bon courage !

  • Manon / FizzyEtCie dit :

    J’ai souvent ce genre de passage à vide moi aussi, mais bon ça ne dure jamais hyper longtemps, mais qu’esqu’on se sent mal dans ces cas là.
    Courage! Lève un peu le pied et profite!

  • Lou dit :

    N’hésite pas à souffler un peu et à te ménager car la fatigue et le manque de sommeil n’arrangent rien. Et m^me si on a soit disant tout pour être heureux, on a le droit d’avoir des coups de mou, de dire qu’on ne se sent pas bien, de pleurer si ça nous fait du bien ….
    Gros bisous et prend bien soin de toi !

  • Maella B dit :

    J’aurais pu écrire cet article

  • Abby dit :

    Il n’y a pas de « j’ai tout pour être heureuse, j’ai pas le droit de me plaindre ». Il n’y a pas de recette du bonheur, comme il n’y a pas de règle qui régissent les coups de mous. C’est comme ça. Il paraît que la vie, c’est une histoire de montagnes russes. Bref, écoutes-toi. Parce que si tu ressent ça, c’est bien qu’il y a une raison, rien ne sort jamais de nulle part. Reposes-toi, la vie n’est pas une courses, tu n’auras pas de médailles à aller vite. Prends soin de toi !

  • Chris dit :

    Règle 1 : prends soin de toi…
    Règle 2 : fais ce qu’il te plait…
    Règle 3 : débranche de temps en temps.
    Bises, plein de bises même !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *