Rouler à moto : entre plaisir et réglementation

Le week-end dernier, j’ai profité d’une visite chez mon frère pour lui emprunter sa moto le temps d’une petite balade ! Il y a quelques semaines encore, à l’occasion de mes 3 ans de permis moto, j’étais en plein doute : après 2 ans sans avoir de moto dans mon garage, pouvais-je encore me définir comme une motarde ?

En y repensant, ça faisait même quasiment 1 an que je n’avais pas posé mes fesses sur une selle ! Autant vous dire que j’étais dans un état d’excitation maximal quand j’ai enfilé mon équipement et ai sorti le FZ6 du garage 🙂

Prendre du plaisir en roulant à moto

Ducati Monster 696

Au début, j’étais pas super en confiance. En roulant si peu souvent, j’ai toujours le stress de ne plus savoir bien faire, ou bien d’être un danger public ^^ Puis finalement, c’est comme le vélo, ça ne s’oublie pas (et heureusement ahah).

Les paysages défilent, mon sourire devient de plus en plus grand au fil des kilomètres… pas de doute, je suis bien à ma place ! Je m’éclate vraiment pendant cette balade : des petits chemins de campagne où je ne croise quasiment personne aux routes départementales où je prends plaisir à faire quelques accélérations pour doubler les voitures – et voir les conducteurs qui sont toujours autant étonnés de croiser une fille à moto (avec mon casque rose on ne peut pas me rater ahah). Bref, le bonheur quoi 😃

Mais voila, je ne vous apprends rien, sur la route, on ne fait pas ce qu’on veut ! Et lors de cette dernière balade, alors que je me suis facilement laissée emporter par l’euphorie du moment, et le plaisir de profiter de ces quelques kilomètres à moto sous un magnifique soleil… j’y ai forcément pensé dans ma tête : “Laura ! Tu n’es pas seule sur la route… un accident est si vite arrivé ! Et attention à ton permis bordel !”

Je dis forcément, car chez moi c’est inévitable, le plaisir de rouler à moto passe forcément par cette étape de “peur” – un peu comme dans les manèges à sensations en fait ! Ce sentiment de liberté qui est exacerbé par le sentiment de transgresser les règles (soyons clair : ici les limitations de vitesse).

Permis moto, vitesse et réglementation

Rouler sur un Yamaha FZ6Loin de moi l’idée d’être un exemple, bien au contraire ! Je n’encourage personne à rouler vite qu’on soit d’accord. Mais même sans rouler sur des monstres de puissance, respecter les limitations de vitesse à moto, ça relève presque de l’utopie 😩

Bien heureusement, le code de la route et les forces de l’ordre sont là pour assurer notre sécurité. Mais d’un autre côté, ça peut faire mal au porte-feuille et aux points sur le permis ! Personnellement, en 8 ans de permis voiture, et 3 ans et demi de permis moto, je n’ai jamais perdu de point. Il faut dire aussi que je ne conduis que très rarement, donc ça limite les “risques” d’en perdre !

Mais avec ce que je vous expliquais un peu plus haut, il est clair que je ne suis pas à l’abri un jour d’être sous le coup d’un retrait de point. J’ai fait un tour sur le site de Legifrance pour me remettre en tête les différentes catégories d’infraction pour les excès de vitesse avec perte de points et amendes, car mine de rien, ça fait un bail que j’ai passé mon code (et ils avaient changé la réglementation quelques années après si je ne trompe pas). Eh bien ça peut aller très vite, surtout pour les permis probatoires qui n’ont que 6 points !

Stage de récupération de points à Rennes

Vous avez toujours l’alternative du stage de récupération de points, pour au moins vous éviter l’invalidation de permis durant 6 mois. C’est ce qui arrive lorsque vous n’avez plus de points ! Ces stages durent 2 jours (14h au total), et vous permettent de récupérer 4 points sur votre permis, dès le lendemain de la fin du stage. Les tarifs se situent normalement entre 100 et 200€. Sur le site Stagespointspermis.fr, vous trouverez les prochaines dates pour assister à un stage à Rennes, et dans toute la France d’ailleurs !

En tout cas, cette balade aura eu le mérite de me faire réfléchir sur 2 points ! Tout d’abord sur la réglementation, chose que je n’appréhendais pas forcément au début, durant mes premiers tours de roues. Avec l’expérience que j’ai pu acquérir depuis et les cas d’accidents qu’il y a malheureusement eu dans mon entourage proche, je pense que je vois les choses différemment aujourd’hui ! La sagesse de l’âge qui doit jouer un peu aussi ^^

Et puis, bien évidemment j’ai aussi réfléchi sur mon statut de motarde, mais surtout sur le fait que ça y est : j’ai décidé de redonner une place plus importante à la moto ! Ça pendra certainement encore un peu de temps, mais c’est désormais acté dans ma tête, et c’est déjà une bonne chose 😎

A très vite sur les routes ! ✌️casque moto femme

Article contenant un lien partenaire

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *