#3 Le jour où… j’ai remis mon avenir en question !

Il y a encore quelques temps, tout allait bien. Je pensais mon avenir tout tracé, je croyais savoir ce que j’allais faire de ma vie. Et puis, il y a eu un doute.

Je suis rentrée au CP à 5 ans. J’ai passé mon bac à 16 ans (j’ai eu 17 ans une semaine avant les résultats). J’ai toujours été bonne élève. Je faisais partie de ceux qui, pour avoir des notes correctes, n’avaient pas besoin de travailler. Etre attentive en cours m’avait toujours suffit à comprendre & connaître mes leçons.

Après mon bac, je suis partie dans une famille d’accueil en Allemagne, pour travailler comme fille au pair. Partir loin de ma famille, pour mieux me connaître et affiner mon projet professionnel. En rentrant, il était certain que plus tard, je voudrais faire un métier en rapport avec les langues. J’ai donc intégré la fac de Caen, en licence LEA (Langues Etrangères Appliquées) Anglais-Allemand.

J’ai validé les 2 premières années sans trop de difficultés, bien que je n’étais pas trop présente en cours. La fac a l’avantage-inconvénient de laisser les gens libres. Et puis je suis partie en échange Erasmus en Allemagne. Pas une année de folie comme on pourrait le croire, puisque j’avais laissé mon chéri, rencontré à peine 6 mois plus tôt, à la maison.

De retour d’Allemagne, changement de ville, de région. J’ai intégré la fac de Rennes 2, en Master 1 LEA MMI (Management & Marketing International). Je voyais déjà cette année comme parfaite, comme une révélation. Et ce fut tout le contraire. Des cours à en déprimer plus d’un. Pour échapper à ça, j’ai cherché à travailler quelques heures à côté des cours. Se vider l’esprit, c’était ce qu’il me fallait. Et j’ai trouvé un emploi étudiant comme hôtesse de caisse dans un supermarché. Chouette, je vais pouvoir jouer à la marchande !

recherche de stageLa fin des cours approchant, il fallait que je me mette en quête d’une stage de fin d’année pour valider le M1. C’était sans compter une offre de mon employeur, qui me proposait de me passer à temps plein, le temps que je trouve un stage. J’ai accepté. Et c’est là ma plus grosse erreur. Travailler, avoir un salaire, c’est bien. Chercher un stage, pour gagner des indemnités de m*rde, c’est pas motivant. Le choix a été vite fait : je ne ferai pas de stage.

C’est à ce moment là que tout a commencé. Est-ce que je sais vraiment ce que je veux faire ? Avais-je vraiment trouvé ma voie ? Pourquoi ne suis-je pas motivée pour trouver un stage qui me permettrait de faire ce que j’aime (ou que je suis sensé aimer…). Et si je m’étais trompée ?

Alors je me suis jetée à corps perdu dans ce job de caissière (hôtesse de caisse, quel mensonge !). C’était comme un temps mort. Ne plus penser à rien et en même temps, réfléchir à une solution de rechange. Le vide total. Poursuivre dans la même voie ? Réorientation ? … Je n’étais plus sûre de rien.

Aujourd’hui, on en est où ? Et bien, quelques mois plus tard, j’ai démissionné de mon supermarché. Travailler à corps perdu pour qu’on se foute de moi, ça ne pouvait pas durer plus longtemps. Maintenant, j’ai décidé d’être sage. Je suis à la recherche d’un stage pour finalement valider ce M1. Moi, l’intello de service, qui avait passé une classe, j’ai redoublé. Difficile à croire (et surtout à accepter !). Alors, pour faire bien, je dis à qui veut l’entendre que j’ai décidé de faire une année de césure pour trouver un stage de longue durée avec une mission plus intéressante et valorisante. On y croit.

L’année prochaine ? Je ne sais pas encore.
Faire le M2 en continuation du M1 actuel. 3 mois de cours, 6 mois de stage. La solution de facilité et sûrement la plus sage à prendre aussi.
Tenter d’entrer en M2 Ressources Humaines. Domaine que j’ai découvert il y a peu et qui m’intéresse fortement.

La réorientation ? On verra peut être plus tard. Il y a tellement de choses que j’ai découvert depuis que j’avais fait mon choix de parcours. Un jour peut être, je tenterai d’être puéricultrice (sage femme aurait été mon rêve, mais la première année de médecine en ayant un bac L, c’est vraiment impensable !)

Après tout, sommes nous vraiment faits pour n’exercer qu’une seule profession tout au long de notre vie ? Pourquoi n’aurions nous pas le droit d’avoir plusieurs domaines de prédilections, plusieurs envies ? Je me le demande encore…

    18 Commentaires

    • Manon dit :

      Haha, je viens de tomber sur ton blog, et je te comprends.. J’ai toujours rêvé d’être sage femme, j’ai un Bac L et j’suis en 2e année d’info-com! Rien à voir !

    • Ping : #4 Le jour où… j’ai enfin trouvé mon stage ! [peut-être un peu grâce à mon blog] | Mamzelle Laura
    • Ping : Quoi de neuf pour mon avenir ? Euh rien ! [Stage, Interim, Fnac, PSE & Cie...] | Mamzelle Laura
    • Ana dit :

      J’ai un peu le même parcours que toi, études faciles, élève douée, bac avec mention, voie toute tracée…. mais rien au bout, après plusieurs changements, commerce, immobilier… à 37 ans j’ai décidé de tout changer et de devenir enseignante, aujourd’hui c’est fait, mais qui sait ce que sera la suite 😉
      Bon courage !

      • mamzellelaura dit :

        Merci pour ton commentaire 🙂
        Ca me rassure un peu. Il faut juste que je continue dans cette voie pour assurer mes prochaines années niveau financiers notamment. Et on verra par la suite 😉

    • like a German dit :

      On est absolument pas fait pour faire le même métier toute notre vie. Un exemple : mon père est rentré dans l’ armée de l’air à 18ans et y a travaillé 27ans. Il a toujours aimé les arts, et a finalement à 45 ans a repris des études pour devenir art thérapeute (niveau Master 1 ). Il travaille aujourd’hui au service de neurologie d’un grand hôpital du sud de la France.
      Puis ensuite ma mère. elle n’a jamais eu le bac, a fait un CAP vente à 16 ans et à bossé jusqu’à 30 ans au super U. Elle a toujours aimé les fleurs et s’est après la naissance de mon frère qu’elle entamé une formation de fleuriste. Elle a été employés dans plusieurs filiales puis a eu pendant 3 ans son propre commerce avant qu’on parte en hongrie… Aujourd’hui elle ne peut plus travailler dans les fleurs à cause d’un handicap et a du coup réalisé un stage d’orientation pendant 3 mois l’an dernier pour se former à un autre métier. Elle est actuellement en formation d’opticienne et ce, pendant encore 2 ans pour ensuite exercer ce métier …
      Comme quoi, la vie nous réserve des surprise.
      A notre époque la retraire à 62 ans n’existera plus ma belle, donc faudra bien mettre un peu de pimant dans nos vies et changer d’horizon =) …

      Pour le Master RH, je ne peux que te le conseiller =). Comme tu le sais, je suis dès maintenant dans le domaine et j’en suis véritablement passionnée. Avec le + des langues et des expériences que tu as faite auparavant, tu vas certainement t’éclater =) …

      Bisous

    • Comme tu as pu me remonter le moral hier, à mon tour. Tu le sais déjà, mais oui, il y a toujours des passades comme ça. Et l’orientation professionnelle est et restera le moment dans une vie qui est le plus rempli de doutes. Tu en auras encore après, ça ne s’arrêtera malheureusement jamais parce que l’on n’est jamais sûr de ce que l’avenir est fait, mais tu y arriveras. Ne perds pas espoir, tu es déjà arrivée jusque là, il n’y a pas de raison pour que tout s’arrête.
      Au final il y a vraiment énormément de monde sur Rennes, c’est chouette, n’hésite pas à me contacter si tu veux boire un chocolat chaud en ville 🙂

    • Franchement, dès que j’entends parler d’un truc je te le ferais suivre 😉 J’aime pas voir les gens triste, mais plus que de la tristesse, on sent que t’es blasée, j’aimerais pas vivre ces émotions =/ Si un jour tu veux te faire une petite aprem papote sur Rennes, n’hésites pas à me contacter, et en attendant, bon courage ! Je suis sûre que ça ira pour toi, et je croise les doigts 😉

      • mamzellelaura dit :

        C’est très gentil merci <3
        Quand j'aurais retrouvé un peu le moral, ca serait bien qu'on organise une rencontre oui !
        Bisous <3

    • LittleMissParis dit :

      Oh, tu sais beaucoup de personnes sont dans la même situation que toi! et il n’est jamais trop tard pour changer sa voie! C’est bien de se remettre ne question, ca veut dire que tu es assez mature pour t’arreter, respirer un grand coup et savoir enfin ce que tu veux.
      Je pense qu’on ne sait jamais vraiment ce qu’on veut faire, mais on fini toujours par se retrouver dedans par hasard un jour en se disant: ah finalement j’aime ce que je fais.
      Courage !
      Je te fais des bisous

      • mamzellelaura dit :

        Merci !! Tous vos gentils commentaires ne font que m’encourager ! C’est justement ce dont j’avais besoin <3
        Bisous 🙂

    • Bull'Elodie dit :

      C’est vrai que c’est moment de doute sont difficiles à gérer 🙁
      Des fois il faut du temps, des expériences de vie et professionnelles pour enfin trouver sa voie.
      J’espère que tu arriveras au bout de tes projets et je pense que l’on ne doit pas être formaté pour ne faire qu’un seul boulot dans notre vie.
      Nous n’avons pas les mêmes envies à 20 ans qu’à 40, il y a tellement de métiers qui pourraient nous plaire et dont on ne soupçonne même pas l’existence !
      Bref, tout ça pour te dire que je te souhaite bon courage pour ta recherche de stage et je suis certaine que tu arriveras à le trouver rapidement 😉
      Bisous

      • mamzellelaura dit :

        Merci <3 Ca me touche vraiment d'avoir de si gentils commentaires ! Je sais au fond de moi que j'y arriverais. J'ai toujours réussi à m'en sortir 🙂
        Bisous !!

    • Oh la la, mais tu as l’air vraiment tristounette et cela me fait de la peine. J’ai vu sur twitter que tu cherchais un stage à Rennes, désolée, je ne connais personne qui pourrait t’aider; mais je suis persuadée que tu vas le trouver ce stage et valider tes masters!
      Surtout ne t’inquiètes pas, même les très bons élèves ont droit à quelques repos. La ligne droite toute tracée qu’on s’est imaginée ado est malheureusement difficile à suivre. Les évènements extérieurs ou nos ressentis pèsent pour beaucoup. Et oui, évidemment qu’on a le droit d’avoir plusieurs domaines de prédilection! J’avoue que sur un CV il faut montrer qu’on n’est pas une girouette, mais cela n’a pas l’air d’être ton cas. De nos jours, je ne connais pas beaucoup de personnes qui sont dans la même entreprise depuis plus de 10 ans! Nos parents ne peuvent pas comprendre, ils ont commencé leur carrière dans l’entreprise qui les a menés jusqu’à la retraite mais le marché du travail a changé. Les Trente glorieuses sont finies, malheureusement ;(!
      Tu as bien fait de quitter ton job d’hôtesse de caisse; pour ton égo c’est un excellent choix. Les clients ne savent pas que la “caissière” est intelligente et diplômée et qu’elle ne fait ce job que temporairement. Ils peuvent être méprisants. J’avais lu sur un blog il y a peu une fille qui disait être caissière pour financer ses études et qu’un jour un client avait dit un jour à sa fille “tu vois, si tu ne travailles pas bien à l’école, tu feras le métier de la dame”… Cela m’a choquée et si j’avais été à la place de cette fille, j’aurais eu du mal à jouer les indifférentes.
      Ce qui m’a gênée c’est ton message HC : “juste une mise au point…c’est le néant”. Je suis sûre qu’il y a de très belles choses à faire dans ta jolie ville et surtout, ne te laisse pas abattre par ces évènements qui ne sont que temporels. Je te souhaite le meilleur dans ta recherche de stage et puis, travailler dans les RH comme tu le suggérais, c’est pas mal tout ça! Tant de cordes à son arc, il ne faut pas les abîmer.
      Mille baisers <3

      • mamzellelaura dit :

        Merci pour ton message <3 J'étais déjà assez tristounette, mais de mettre des mots sur mes pensées à été encore pire. Je me sens très mal depuis cet après midi. Mais au fond de moi je sais qu'il me faut descendre au plus bas pour pouvoir remonter. Je sais que j'y arriverais, il faut juste que je trouve le bon moment. Je l'aurais ce stage qui me plait !
        Bisous <3

    • Nathalie scrap dit :

      On a le droit à l’erreur je pense …. Et puis non on est pas fait pour faire un seul métier, c’est fini le temps ou on passait 20 ans au service de la même entreprise ….à 37 ans j’en suis à mon 4 ieme employeur avec une ré orientation entre deux …. Et je pense déjà à la suivante lol !

      • mamzellelaura dit :

        Merci <3 Ah oui, tu as beaucoup changé dis donc ! Tu fais quoi maintenant ? Et tu veux te réorienter en quoi ?
        Bises 🙂

        • Nathalie scrap dit :

          Ingénieur informatique au départ , puis maintenant je télé travaille chez moi en tenant le site internet d’une boutique…. Je travaille en parallèle pour un magazine , j’aimerais maintenant placer plus la photographie au cœur du métier …. Ou gagner au loto mdr

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *