Faut-il absolument parler anglais pour voyager ?

Vous le savez, je voyage régulièrement depuis quelques années. Quand je réserve une destination pour mes vacances, je ne me pose jamais la question de savoir si je vais pouvoir communiquer avec la population locale. Pourquoi ? Tout simplement parce que je parle anglais, et que “tout le monde parle anglais“. En réalité, ce n’est pas forcément le cas… C’est pourquoi je voulais vous parler aujourd’hui de l’importance d’apprendre l’anglais quand on voyage, mais aussi de connaître un peu la langue du pays dans lequel vous partez.

La difficulté de communication quand on ne parle pas anglais

Quand je suis partie avec mon papa en Toscane en septembre 2019, j’ai vraiment pris conscience de la chance que j’ai de pouvoir parler anglais sans difficulté. Pour moi, cela parait vraiment naturel car cette langue fait presque partie de mon quotidien : je regarde souvent des films ou séries en VO, je lis des magazines ou articles en anglais… je n’ai vraiment aucun problème de compréhension, ni d’expression.

Des palmiers en Sicile

Par contre, pour mon papa, ça a été vraiment plus compliqué ! Il ne parle absolument pas anglais, et ne comprend que quelques mots. J’ai souvent souri quand il parlait en français aux serveurs des restaurants ou à nos hôtes Airbnb en pensant que les gens allaient le comprendre. Il n’a que le reflex de parler français. Il était alors très content de pouvoir se reposer sur mes connaissances ! Pourtant, je pense qu’il aurait été fier de pouvoir se débrouiller un peu tout seul.

Apprendre l’anglais avant de partir en vacances

À mon avis, apprendre l’anglais est indispensable avant de partir en voyage. Bien sûr, pas besoin d’être fluide ou bilingue. Mais assurez-vous de pouvoir comprendre les bases et surtout d’acquérir quelques reflex pour pouvoir vous faire comprendre sur place. Il serait dommage que vos quelques lacunes linguistiques soient un frein à vos idées de voyages ! Tout comme la peur de l’avion

La langue ne doit pas être un stress quand vous êtes sur votre lieu de vacances. Vous êtes là pour vous détendre, pas pour vous prendre la tête ! Pour cela, je vous conseille d’apprendre l’anglais avec des applications telles que Babbel, par exemple, qui vous propose des méthodes simples et pratiques pour se débrouiller rapidement. Vous pourrez ainsi cibler les cours pour l’utilisation dont vous avez besoin. Babbel vous aide à maîtriser aussi bien l’écrit que l’oral, avec notamment un outil de reconnaissance vocal pour vous aider dans l’apprentissage de la prononciation.

voyage en Russie

L’anglais : langue universelle ?

Attention, l’anglais n’est pas toujours compris de tous. Je l’ai vécu lors de mon court séjour passé en Russie en 2018. Fort heureusement, j’avais un accompagnateur qui pouvait me traduire toutes les informations et demandes importantes en anglais. Mais j’ai parfois eu l’impression de ne pas pouvoir saisir l’ensemble des conversations ou des nuances dans les discours des intervenants ou des personnes rencontrées.

L’autre difficulté a été de déchiffrer l’alphabet cyrillique. C’est peut-être bête, mais j’ai trouvé ça très frustrant de ne pas pouvoir lire les panneaux de circulation par exemple. Avec du recul, je pense que j’aurais du prendre le temps de faire quelques cours de russe avant de partir. Ne serait-ce que pour m’imprégner un peu de la langue en amont du séjour.

S’imprégner des langues étrangères durant un voyage

C’est aussi quelque chose que j’aime beaucoup faire quand je suis en voyage : apprendre quelques mots de la langue locale. L’exemple n’est pas forcément probant pour la Russie dont je vous parlais plus tôt, car la compréhension est rude et l’alphabet n’aide pas à s’exercer.

vol easyjet

Toutefois, quand je pars dans des pays comme le Portugal, l’Espagne ou l’Italie, je me force en quelques sortes à écouter et comprendre les gens autour de moi. Après quelques jours d’immersion, je suis hyper fière de pouvoir commander un verre ou un plat au resto dans la langue locale, alors que je n’ai jamais pris de cours (j’ai fait LV2 Allemand !).

Pour conclure, je vous dirai simplement de vous faire confiance. Que ce soit en amont du voyage, durant votre apprentissage – ou bien sur place, durant votre immersion. Si vous vous donnez les moyens d’apprendre, vous allez forcément faire des progrès rapidement !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *